• mirlande

Zoom : Connaissez-vous Philousport ?




Le 19 juin dernier, mon téléphone s’est affolé. Twitter, Facebook, L’Équipe… Toutes mes notifications disaient la même chose « Au revoir Philou, tu vas nous manquer ».


Philou ? Mais qui est ce Philou dont le décès soudain secoue la planète sport (avec laquelle je suis pourtant familière) ? — « Tu ne connais pas Philousports ? » — me lance t-on comme si j’avais dit « Kylian qui ? ».

Un peu loin des réseaux sociaux, je me creuse la tête et puis je me souviens de ce documentaire de Brut sur cet influenceur sport, suivi par des milliers de personnes et atteint de myopathie.


Je me rappelle cet homme au large sourire qui depuis sa chambre, dans son fauteuil, passe plus de 12h par jour sur twitter à commenter des matchs de foot avec des GIFS et un humour bien à lui. Cet homme qui ne parle pas, à la suite d’une trachéotomie qui a rendu sa diction difficile. Qui tape avec frénésie sur son clavier malgré son handicap. Qui « bloqué dans son corps » se sert de son esprit pour se sentir libre.


Pour Philousports, de son vrai nom Philippe Vignolo, le fait de se réveiller chaque jour était une victoire et il aimait rappeler qu’il fallait savoir profiter des petits bonheurs de la vie.

Il ne voulait pas que son handicap soit tabou, à grands coups d’humour et de dérision, il ne l’a jamais laissé gagner. Sa bonne humeur et sa gaîté, avaient conquis le cœur de ses followers et il avait attiré l’attention des sportifs de haut niveau déclenchant même un élan de solidarité de plusieurs clubs de Ligue 1 qui lui avait permis d’acheter un fauteuil électrique.


Sa bienveillance, c’est aussi ce qui a fait de lui un véritable influenceur, rémunéré pour son travail. Séduites par cette authenticité et cette gentillesse, plusieurs marques l’employaient pour faire des tweets sponsorisés.

Ce qui est assez incroyable avec Philousports ce sont les commentaires laissés sur son compte Twitter. Quand on connaît un peu le réseau social, on sait que ses utilisateurs ne sont pas les plus sympathiques et c’est peu dire. Mais sur le compte de Philousports on ne trouve qu’amour et bienveillance. Suivi par des milliers de personnes (connues ou anonymes), les messages postés sont tous les mêmes. Philousports est une source d’inspiration, de courage, de force… Les gens le remercient, lui balance des « je t’aime ». Un compte que je conseille vivement pour les jours de grosse déprime.


Philousports va manquer au monde du sport mais surtout à celui des réseaux sociaux, qui manquent cruellement de gens comme lui.

J’espère qu’il aura éveillé des vocations et donné de l’espoir à des personnes en situation de handicap, car comme il le dit dans sa bio : « Je ne savais pas que c’était impossible à cause de ma différence, alors je le fais ».


Je tâcherai de me souvenir longtemps de cet homme dont le seul défaut finalement, aura été d’être supporter de l’OM (avec humour bien entendu).


Mélanie