• mdegorce

« La mixité doit être valorisée dans cette industrie » : Carine de Boissezon, EDF



« Un seul chiffre, 2288. C’est l’année où on atteindra la parité homme femme si on ne fait rien. C’est inacceptable. » Au micro de Séquences Clés Productions, Carine de Boissezon, directrice du développement durable du Groupe EDF, revient sur l’un des engagements forts de 2021 : la mixité.« On est une entreprise très industrielle et pour être performant, on a besoin d’avoir tous les talents. »


Quelques chiffres, pour recontextualiser : à ce jour, le Groupe compte près de 26% de femmes dans l’entreprise, presque 29% au niveau des comités de direction, « et notre ambition c’est de passer à 40% d’ici 2030. »


Enjeux de présentation & stéréotypes de genre


Si la Direction semble mobilisée sur le sujet, de multiples facteurs nécessitent encore une attention accrue. « Il y a des enjeux dont la façon dont on se présente aux jeunes filles. Il faut qu’on soit plus ouvert sur la façon dont on présente ces métiers. Si on voit que des hommes avec des casques, effectivement les filles ne se projettent pas », nous explique Carine. Sans oublier les stéréotypes de genre, sur lesquels il faut encore travailler assidûment. L’enquête nationale #StOpE au sexisme ordinaire à laquelle EDF a largement participé, révèle que 9 femmes sur 10 estiment leur progression plus facile en tant qu’homme que femme, « donc on doit travailler sur ces stéréotypes pour que les femmes montent et aient de l’impact. »


Si la route est encore longue, Carine de Boissezon a envie de voir le verre à moitié plein.

« Si on a pris des nouvelles ambitions c’est qu’on avait déjà dépassé en 2020 notre objectif 2023, donc venez travaillez dans cette industrie, un métier d’avenir », rappelle Carine et un acteur essentiel dans la transition énergétique « pour laquelle on a besoin de tous les talents. »