• mirlande

« Même le pôle Nord a un sud » (José Artur)

Le trouble bipolaire est une maladie psychique chronique responsable de dérèglements de l'humeur avec le plus souvent une alternance d'états d'exaltation et de dépression. Favorisée par des facteurs biologiques et génétiques.

La journée mondiale des troubles bipolaires a pour but d'informer le public, favoriser la prévention et les diagnostics précoces et combattre la stigmatisation. Elle a lieu chaque année le 30 mars, date anniversaire de Vincent Van Gogh qui pourrait avoir été atteint de troubles bipolaires, ce qui aurait conduit à sa disparation à l’âge de 37 ans, déclarait un chercheur du musée Van Gogh d'Amsterdam.


« - Non mais là, tu es haute, on le voit tous, ferme tes volets, prends un Laxopoc et va t’allonger.


- Mais si ça va, vous m’énervez ! C’est VOUS qui êtes lents et qui ne comprenez RIEN, FOUTEZ-moi la paix ! Mais SI c’est bon je vous dis je peux tenir. Deux, trois, quatre nuits blanches de suite, je ne suis pas fatiguée, laissez-moi respirer, ne m’empêchez pas d’aller vite, je prends mon PIED comme ça, tant pis pour vous si vous ne suivez pas, moi je n’ai pas de temps à perdre ! Mais c’est QUOI cette censure, on dirait des matons ! J’ai besoin que ça bouge, que ça PULSE ! Pourquoi vous opposez-vous à tous mes projets ? Je ne vis que quand je suis rapide ! Mais oui je les prends vos putains de MÉDOCS, de toute façon ça sert à rien c’est des placebos, depuis le début, je le sais, comment ça ? Vous aussi vous êtes contre moi ? OUI je suis en colère ! Pourquoi ? Mais c’est la dictature de la PLACIDITÉ DÉGOULINANTE ici ? De toutes façons ça fait huit ans qu’on me cache que mon père est encore vivant et vous croyez que je vais croire à vos CONNERIES de covid ? *


- Allez, va te coucher, et pas de musique sur les oreilles, les enfants passeront te voir après. »


Lors de certaines crises psychiques, une forme d’infantilisation par les proches est nécessaire, mêlée de bienveillance et souvent de camisole chimique, alors que pendant ce temps, ce sont les vrais enfants qui mûrissent et qui grandissent, dans un amour rythmé par les variations de l’humeur de leur (s) parent (s), entre les phases dites normothymiques et les moments d’adversité. Bravo à ces enfants, aux conjoints(es), aux proches et à tous les membres - y inclus les soignants - de l’alliance thérapeutique sans laquelle la limitation du retentissement des crises et le rétablissement ne seraient pas possible.

*Extrait de logorrhée limite diarrhée verbale librement inspiré de phases hypomaniaques dans le cadre d’un trouble bipolaire de type 1.


Anonyme