• charlotte6127

Carte Blanche et Zéro censure, l’ADN de Séquences Clés

Zéro Censure et Carte Blanche, tels sont les mots d’ordre de Séquences Clés.

Un vœu pieu, sur le papier. Mais qu’en est-il dans la réalité ?





Horaires libres, fonctionnement collaboratif, zéro censure, carte blanche, c’est ça l’ADN de Séquences Clés. Certains pourront penser que c’est un pari fou, pour ne pas dire insensé. Pourtant, c’est une évidence : pour que les gens se sentent épanouis, en confiance, ils doivent se sentir libre de dire les choses. La censure et l’auto-censure n’ont pas leur place entre nos murs. Mais c’est parfois compliqué d’exprimer une idée contraire, sans être dévalorisé. Alors il faut le marteler, car le naturel revient au galop. Il faut le répéter, encore et encore, pour que l’équipe se sente toujours libre de parler. Avec, pour seule limite, la méchanceté.


La parole aux discrets


‘Carte Blanche. Zéro censure’. Comme un mantra. D’ailleurs, l’un ne va pas sans l’autre. Et ces valeurs-là ont été pensées pour celles et ceux qui croyaient n’avoir jamais rien de bien à dire. Pour encourager les discrets, les pudiques, les taiseux, les modestes, les cassés, à prendre leur place. Que chacun se sente en capacité d’émettre des idées, de les challenger, de les tester, et potentiellement de se rater.


Un laboratoire d’essai


Un Test & Learn qui vaut aussi bien pour les briefs clients de Séquences Clés que pour des projets plus personnels. Les forces vives de l’entreprise sont au service de tous, quelle que soit l’aspiration. Parce que concrétiser ses envies avec passion et conviction, c’est aussi une façon de trouver sa place… Et sa voie.


Un champ de tous les possibles


Car Séquences Clés, c’est aussi l’opportunité de se questionner, sur soi et sur son métier. Chacun des salariés est libre de se former pour évoluer, voire changer de mission. Les places ne sont pas figées, et les gens ne sont pas coincés. Pas de fiche de poste, pas d’étiquette. Si l’envie d’évoluer se fait sentir, alors tout est possible.


La liberté d’être soi-même


Enfin Carte blanche/ Zéro Censure vaut également dans l’espace privé. Il s’agit parfois de dealer avec soi-même et d’oser afficher sa singularité. Alors si un salarié ne se sent pas en capacité de venir travailler, il est libre de rester chez lui.


On a tous cette soif d’autonomie et de liberté chevillés au corps, au cœur et c’est cela que l’on souhaite offrir à tous les collaborateurs.